lundi 30 novembre 2015

L’histoire de l’automobile : 3) la Citroën Traction Avant (1934 / 1957)

A force de parcourir les expositions automobiles ces derniers temps et de voir ces belles voitures d’antan, j’ai eu envie de me pencher sur l’une d’elle particulièrement bien représentée dans ces manifestations.
 
Intéressé ou pas par l’automobile, on ne peut méconnaître la célébrissime Traction Avant produite par Citroën de 1934 à 1957.
 
2015.07.26-034 Traction Avant
 
Les nouveautés de cette automobile sont avant tout les roues motrices qui sont celles du train avant, ce qui lui vaut son surnom de « Traction », et plus tard du pléonasme « Traction avant », mais aussi une structure monocoque, des freins hydrauliques et une suspension à roues indépendantes sur les 4 roues.
 
Ses qualités lui valurent une longue carrière de 23 ans et 4 mois et une production de 759 111 exemplaires.
 
La “Traction Avant” a été déclinée en 13 modèles (7A, 7B, 7C, 7S, 11AL, 11A, 11AM, 11BL, 11B, 15-Six G, 15-Six D, 15-Six H et le prototype 22 V8), 4 carrosseries (berline 4 glaces, limousine 6 glaces conduite intérieure, familiale et commerciale, faux-cabriolet ou coupé et cabriolet ou roadster, et 3 moteurs (4 cylindres, 6 cylindres et 8 cylindres).
 
2015.07.26-012 Traction Avant Citroen Traction 11 familiale 1953 Citroen Traction 7B faux cabriolet 1934 Citroen Traction 7S cabriolet 1934
berline – limousine 6 glaces – faux cabriolet – cabriolet
 
18 avril 1934 : présentation de la Citroën 7 (en raison de la puissance fiscale de 7 CV, mais l’histoire la rebaptisera “Traction Avant”). Le premier modèle est connu sous le nom de code 7A (avril 1934 / juin 1934). Elle possède un moteur flottant de 1 303 cm3 qui ne développe que 32 chevaux. La vitesse maximale est de 95 km/h. Son prix de lancement est fixé à 17.700 francs. Les premières Traction Avant se reconnaissent à leur toit souple fabriqué en partie en moleskine et non entièrement tôlé comme ce sera le cas plus tard ainsi que par l'absence d'une malle ouvrante. Conçue trop vite (en 18 mois seulement), et de conception entièrement nouvelle, de sévères défauts entachèrent les débuts de la 7A allant de casses de tubulures d'échappement à la perte des roues avant consécutive à la rupture des fusées de cardans, la rupture de barres de torsion ou jusqu'à la déformation de la caisse monocoque pas assez résistante, sans parler des problèmes de moteur et de boîte de vitesses ! Ces déboires des débuts auront raison de l'ancienne société Citroën qui déposera le bilan et sera reprise par la famille Michelin.
 
Citroen Traction 7 affiche Citroen Traction 7A 1934 Citroen Traction 7A 1934 malle borgne
Publicité de la Citroën 7 – Citroën 7A 1934 – malle arrière non ouvrante dite “borgne”
 
Juin 1934 : après moins de 6 000 exemplaires produits, la 7A est remplacée par la 7B (juin 1934 / octobre 1934) équipée d'un moteur de 1 529 cm3 de 35 ch et de 9 CV fiscaux bien que la voiture garde le nom de « 7 ». Sa vitesse maximale est de 100 km/h. Hormis le moteur, elle n'en diffère que par des détails comme les volets avant de capot qui s'ouvrent vers l'avant. La 7B fut commercialisée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet).
 
Citroen Traction 7B 1934
Citroën Traction 7B avec toit en moleskine
 
Juin 1934 : La 7S (pour Sport) (juin 1934 / novembre 1934) apparaît en même temps que la 7B. Elle en reprend l'essentiel des  caractéristiques. Elle est équipée du même moteur 11 CV que la berline 11A – 1 911 cm3 46 ch. Sa vitesse maximale est de 110 km/h. L'appellation 7S correspond à la volonté de capitaliser sur la campagne de publicité faite sur les 7. Mais en réalité, la 7S est la première 11 « légère ». La 7S existait en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet).
 
Citroen Traction 7S 1934
Traction 7S
 
Juillet 1934 : le toit de la berline 7B, dont une partie découpée était jusque là recouverte de simili-cuir pour faciliter l'emboutissage, devient entièrement tôlé.
 
Citroen Traction 7B toit tôlé
Traction 7B avec toit entièrement tôlé
 
Octobre 1934 : présentation au salon de l’auto de la 22 V8 : prototype à mécanique V8 de 3 822 cm3 de 100 ch. Si une vingtaine d'exemplaires de présérie ont été fabriqués et certains vendus à une clientèle triée sur le volet, la production en série n'a pas véritablement démarré. Cette mystérieuse voiture demeure un mythe chez les amateurs de la marque.
 
Citroen Traction 22 8
Traction 22 8 cylindres
 
Octobre 1934 : Pour rationaliser la production, un nouveau moteur de 1 628 cm3 (toujours 9 CV) de 36 ch est produit pour la 7C (octobre 1934 / février 1939) qui remplace la 7B. Elle disposait d'un toit totalement tôlé (excepté quelques tout premiers modèles). Les klaxons qui étaient fixés sur le pare-choc sont  intégrés dans les ailes avant. La 7C était commercialisée en berline 4 portes, en « faux-cabriolet » (coupé) et en « roadster » (cabriolet).
 
Citroen Traction klaxon pare-chocs ==> Citroen Traction klaxon ailes
klaxons sur le pare-choc avant octobre 1934 – klaxons dans les ailes après octobre 1934
 
Citroën Traction 7C 1934
Traction 7C
 
Novembre 1934 : la 7S continue sa carrière sous le nom de 11AL (novembre 1934 / février 1937) après moins de 1 500 unités fabriquées. Des voitures 11 plus longues d'environ 20 cm et à la caisse plus large sont fabriquées : ce sont des 11A (novembre 1934 / février 1937). Celles-ci sont toutes équipées du 4 cylindres 11 CV inauguré sur la 7S. Leur vitesse maximale est de 105 km/h. Les 11A existeront en carrosserie berline, « faux-cabriolet » (coupé) et « roadster » (cabriolet) ainsi qu'en variante rallongée de 20 cm dans les versions « conduite intérieure », « familiale » (jusqu'à 9 places !), « coupé de ville » et « commerciale ». Les 11A suivent les mêmes évolutions techniques que les carrosseries « étroites ».
 
Citroen Traction 11 A 1934
Traction 11 A 1934
 
Octobre 1935 : Armature des sièges tubulaire, calandre peinte,  verres de phares bombés, plaque sur l'aile arrière gauche et malle arrière ouvrante de l’extérieur.
 
Citroën Traction calandre chromée ==> Citroën Traction calandre peinte
calandre chromée et verres de phares plats avant octobre 1935 – calandre peinte et verres de phares bombés après octobre 1935
 
Citroen Traction 11 BL porte de malle ouvrante
Traction 11BL avec plaque à gauche et malle ouvrante
 
Mai / Juin 1936 : la direction devient à crémaillère mettant fin aux problèmes chroniques du système à renvoi. Jantes à 5 trous. Le compteur passe sous le volant,  il n'y a plus qu'une seule trappe d'auvent.
 
De l'avis général, la Traction est réellement devenue fiable et mature à partir des modèles 1936.
 
Citroen Traction jantes Stop 1934-1936 ==> Citroen Traction jantes Stop à 5 trous 1936-1938
jantes STOP avant mai 1936 – jantes à 5 trous après mai 1936
 
Citroen Traction capot 2 auvents 1934 à 1936 ===> Citroen Traction capot 1 auvent 1936 à 1946
2 trappes d’auvent avant mai 1936 – 1 seule trappe après mai 1936
 
Citroen Traction 11 AL 1936
Traction 11 AL 1936
 
1937 : une petite série de la 11AL appelée 11AM, qui conserve les intérieurs traités haut de gamme de 1934-1936, inaugure une mécanique améliorée préfigurant le moteur « performance » de 1939.
 
Février 1937 : la 11BL (février 1937 / février 1939) prend la suite de la 11AL et la 11B (février 1937 / février 1939) celle de la 11A. À part la taille de la carrosserie, les voitures sont techniquement identiques. Par rapport aux AL et A, des différences esthétiques apparaissent : calandre peinte, tableau de bord avec compteur devant le conducteur et sellerie épurée.
 
Juin 1937 : Les klaxons passent des ailes avant à la boite de vitesses
 
Citroen Traction klaxon ailes ==> Citroen Traction klaxon BV
klaxons sur les ailes avant juin 1937 – klaxons sur la boîte de vitesse après juin 1937
 
Octobre 1937 : la "11 commerciale" à 6 glaces et hayon arrière est présentée au Salon de l'Automobile, son prix est de 28.900 francs.
 
Citroen Traction 11 Commerciale 1937
Traction 11 Commerciale 1937
 
Octobre 1937 : Nouveau commodo de phares
 
Janvier 1938 : des roues « Pilote » (jaunes sur les 11BL, rouges sur les 11B) à crevés carrés et des ailes élargies sont montées, la largeur de la voiture passant à 1,67 m pour les 7C et 11BL et 1,79 m pour les 11B. Les coupés BL et B disparaissent.
 
Citroen Traction jantes Stop à 5 trous 1936-1938 ==> Citroen Traction jantes Pilote jaunes 11BL 1938-1947 Citroen Traction jantes Pilote rouges 11B 1938-1947
jantes à 5 trous avant janvier 1938 – jantes Pilote jaunes sur 11BL et rouges sur 11B après janvier 1938
 
Citroen Traction 11 BL et B roues pilote
Traction 11 BL à roues Pilote jaunes et Traction 11 B à roues Pilote rouge (ces autos ne sont pas des modèles de 1938)
 
Juin 1938 : la 15-Six (juin 1938 / juin 1947) est un nouveau modèle à moteur 6 cylindres en ligne de 2 867 cm3 et 77 ch. Cette voiture haut de gamme utilise un moteur de 11B rallongé de deux cylindres et une caisse de 11B dont seule la longueur du capot diffère. Malgré son nom, cette voiture est une 16 CV. L'appellation 15 CV fait partie du langage parlé, la stricte appellation usine étant 15-Six. Ses jantes Pilote sont de couleur paille. Elle devient rapidement la « reine de la route » du fait de ses performances élevées (130 km/h) liées à une excellente tenue de route. Son prix est de 36 300 francs. La carrosserie existe en version berline, « conduite intérieure » rallongée et familiale mais seulement 5 cabriolets d'usine ont été construits en 1939 et 1947.
 
Citroen Traction 15 Six 1938
Traction 15-Six 1938
 
1939 : Les cabriolets BL et B disparaissent
 
Février 1939 : le moteur de la 7C est modifié et devient « 7C économique » (février 1939 / juin 1941). La puissance n'augmente pas mais la consommation baisse d'1,5 litre aux 100 km (d'après les réclames Citroën).
 
Citroen Traction 7C éco 1939
Traction 7C éco
 
Février 1939 : le moteur des 11B et 11BL subit une importante évolution et gagne 10 ch pour atteindre 56 ch. La voiture devient la 11 Performance (février 1939 / mai 1955). Leur vitesse maximale atteint 115 km/h pour la " 11B Perfo" et 120 km/h pour la "11BL Perfo".
 
Citroen Traction 11 BL Perfo 1939
Traction 11 BL Perfo
 
Février 1939 : apparition d’une 15-Six familiale 8/9 places à 6 glaces
 
Citroen Traction 15 Six familiale 1939
Traction 15-Six Familiale 1939
 
Mars 1939 : apparition d’une 15-six conduite intérieure 5 places à 6 glaces
 
Octobre 1939 : fin de production des 7B qui ne dépassa pas 10 000 exemplaires.
 
Juin 1941 : fin de la production des 7C après environ 67 000 exemplaires et 88 066 type 7 au total.
 
Octobre 1941 : pendant la guerre, la production s'arrête jusqu’en 1945.
 
Juin 1945 : la série 11BL Perfo redémarre lentement avec des pièces stockées avec un aspect quasi identique aux modèles de 1940. Seule différence, l'emboutissage de la lunette arrière ne présente plus de pliure, la presse ayant été détruite lors d'un bombardement. C'est une méthode infaillible pour différencier les Traction avant et après-guerre. En dehors de la lunette arrière, quelques détails esthétiques différencient les voitures de 1945 et celles de 1941 : contreportes en carton bouilli, les phares chromés qui disparaissent, des caoutchoucs recyclés... Le public adopte pour les modèles "11BL Perfo" et "11B Perfo" des appellations différentes de celles de l'usine : "11 Légère" et "11 Normale”.
 
Citroën Traction phares chromés ==> Citroën Traction phares peints
phares chromés avant juin 1945 – phares peints après juin 1945

1946 : Remise en production de la 15-Six

Février 1946  : Phares peints à la place des phares chromés sur la 15-Six

Mai 1946 : Les jantes Pilote laissent la place à de nouvelles jantes BM à voiles pleins et petits enjoliveurs couleur ivoire, le capot à ouvrants de la 11BL est remplacé par un capot à multiples fentes semblable à celui des 15-Six, les portières reçoivent de fines baguettes en aluminium, des butées de pare-chocs apparaissent ainsi que des sabots d'aile en aluminium nervurés identiques à ceux de la 15-Six.
 
Citroen Traction jantes Pilote jaunes 11BL 1938-1947 ==> Citroen Traction jantes BM pleines 1946 
Jantes Pilote avant mai 1946 - Jantes BM pleines avec petit enjoliveur après mai 1946
 
Citroen Traction capot 1 auvent 1936 à 1946 ==> Citroen Traction capot à fentes 1946
capots à ouvrants avant mai 1945 – capot à fentes après mai 1946
 
Citroen Traction klaxon pare-chocs ==> Citroen Traction pare-chocs en moustache 1934
pare-chocs sans butées avant mai 1946 – pare-chocs avec butées après mai 1946
 
Citroën Traction 11 BL 1947
11 BL 1946 avec baguettes de portières et sabots d’ailes
 
Janvier 1947 : Le rétroviseur intérieur de la 11BL Perfo descend en bas du pare-brise.
 
Citroën Traction rétro avant 1947 ==> Citroën Traction rétro 1947
rétroviseur intérieur en haut avant janvier 1947 – rétroviseur intérieur en bas après janvier 1947
 
Mars 1947 : La 11B Perfo revient au catalogue.
 
Juin 1947 : Après 2666 exemplaires produits de juin 1938 à juin 1947, la 15-Six reçoit un moteur modifié tournant à droite (comme tous les 4 cylindres depuis 1934) et devient la 15-Six D (juin 1947 / août 1955). Les modèles précédents s’appellent rétroactivement des 15-Six G.
 
Automne 1947 : Le tour de la calandre est chromé alors que les barres verticales restent peintes. Les feux de position sur les ailes avant disparaissent.
 
Citroen Traction 11 BL 1947
Traction 11 BL 1947
 
Courant 1948: Nouvelle calandre à trou ovale sur la 11B Perfo standardisée avec celle de la 15-Six.
 
Citroen Traction 11 B 1948
Traction 11 B 1948
 
Eté 1948 : La calandre est entièrement chromée sur la 15-Six.
 
Citroën Traction calandre 15-Six avant 1948 ==> Citroën Traction calandre 15-Six après 1948
calandre 15-Six avant l’été 1948 – calandre 15-Six chromée après l’été 1948
 
Début 1949 : Nouveaux sabots d'aile quadrillés et sièges Pullman en remplacement des sièges tubulaires sur la 15-Six.
 
Fin 1949 : Adoption de nouveaux enjoliveurs chromés de grand diamètre et rétablissement des feux de position sur les ailes avant de la 15-Six.
 
 
Citroën Traction 15-Six 1949
Traction 15-Six 1949
 
Décembre 1949 : des sièges sans tube chromé sont montés jusqu'à la fin de la production.
 
Mai 1950 : Le tableau de bord s'orne de baguettes horizontales et de 2 chevrons, le volant passe à 2 branches sur la 11 BL Perfo et les sièges sont recouverts d'un nouveau tissu gris à larges rayures type pyjama.
 
Juin 1950 : La 15-Six change d'aspect avec ses nouveaux pare-chocs droits nervurés et ses volets de joues d'ailes. A l'intérieur, le volant passe à 2 branches au lieu de 3, le tableau de bord s'orne de barres horizontales et les sièges adoptent un velours de mohair gris.
 
Citroen Traction 15-Six D 1951
Traction 15-Six 1950
 
Printemps 1951 : La 11 B Perfo adopte à son tour le volant à 2 branches
 
L'année 1952 marque un tournant dans l'évolution de la Traction dont la présentation et la finition n'ont pratiquement pas bougé depuis 1934. Les modifications de style et de mise en conformité avec les nouvelles législations arrivent sur les tractions à partir d’avril 1952 et s’étalent sur plusieurs mois afin de ne pas trop changer trop brutalement les habitudes des chaines de production.
.
Avril 1952 : Bas des garnitures de portes en tissu plastifié gris. Sur la 11 Perfo, les enjoliveurs de roues sont peints en gris perle et la plaque minéralogique avant devient droite. Le tableau de bord perd ses baguettes horizontales.
 
Citroën Traction plaque avant 1952 ==> Citroën Traction plaque après 1952
plaque minéralogique avant avril1952 – plaque après avril 1952
 
Mai 1952 : Jantes à 4 fentes. Sur la 11 Perfo, apparition des clignotants blancs sur les ailes avant et rouges sur les custodes arrière. Sur la 15-Six, remplacement des feux de position par des clignotants avant et arrière.
 
Citroen Traction jantes BM gros enjoliveur ==> Citroen Traction jantes 4 fentes
Jantes BM ivoire pleines avec gros enjoliveur avant mai 1952 - Jantes BM ivoire à 4 fentes après mai 1952
 
Citroen Traction 11 B 1952
Traction 11 B 1952
 
Juin 1952 : nouveau  tableau de bord avec cendrier, commande d'essuie-glaces qui passent en bas du pare-brise. Sur la 11 Perfo, commande d'ouverture de la trappe de chauffage , commande de plafonnier et nouveau tissu gris à rayures fines. Sur la 15-Six, nouveaux encadrements de vitres gris perle.
 
Citroën Traction essuie-glace avant juin 1952 ==> Citroën Traction essuie-glace après juin 1952
essuie-glaces avant juin 1952 – essuie-glace après juin 1952
 
Juillet 1952 : Sur la 11 Perfo, nouvelle malle arrière bombée et pare-chocs rectilignes. La sellerie est entièrement repensée et une planche de bord deux tons transforment l'intérieur de la berline, la rendant plus claire et plus gaie.
 
Citroen Traction 11 BL 1952 malle bombée
Traction 11 BL avec malle bombée
 
Juillet 1953 : la familiale 11B et 11BL 6 glaces revient au catalogue en 8 places (9 places avant-guerre).
 
Citroen Traction 11 familiale 1953
Traction 11 Familiale 6 glaces 8 places
 
Octobre 1953 : De 1948 à 1953 les Traction ne sont livrables qu’en carrosserie noire ! De nouvelles couleurs gris perle et bleu d'Islande pour la 11, et gris fumé en plus sur la 15-Six sont disponibles. Réapparition de la 15-Six Familiale produite à 495 exemplaires seulement jusqu'en août 1954 au prix de 934.920 F.
 
Citroën Traction 11 B 1953 gris perle Citroën Traction 11 BL 1953 bleu d'Islande 
Traction 11 B gris perle (de 1954) – Traction 11 BL bleue d’Islande
 
Citroën Traction 15-Six 1953 gris fumé
Traction 15-Six gris fumé
 
Avril 1954 : Réapparition de la 11 commerciale avec hayon en une seule partie. En plus des trois couleurs de la berline, elle est livrable avec une couleur spécifique bleue RAF.
 
Citroen Traction 11 Commerciale 1954
Publicité pour la Traction 11 Commerciale
 
Avril 1954 : les derniers modèles 15-Six H (avril 1954 / juillet 1956) inaugurent sur les roues arrière le système de suspension hydropneumatique qui équipera la DS 19 un an plus tard.
 
Citroen Traction 15-Six H 1954
Traction 15-Six H
 
Juillet 1954 : Suppression de la moquette sous les sièges avant de la 15-Six
 
Octobre 1954 : Nouvelles couleurs de carrosserie bleu nuit et gris bruyère. La couleur des roues est assortie à la caisse avec un enjoliveur central gris perle.
 
Citroen Traction jantes 4 fentes == > Citroen Traction jantes BM couleur carrosserie 1954-1957
Jantes BM ivoire à 4 fentes avant octobre 1954 – Jantes BM à 4 fentes assorties à la couleur de la caisse avec enjoliveur central gris perle après octobre 1954
 
Citroën Traction 11 BL bleu 1954 bleu nuit Citroen Traction 11 BL 1954 gris bruyère
Traction 11 BL bleu nuit et gris bruyère
 
Début 1955 : Sur la 15-Six, apparition d'un deuxième feu sur l'aile arrière droite et déplacement du monogramme "15, 6cyl" au centre de la malle.
 
Citroen Traction 15-Six malle    ==>     Citroen Traction 15-Six malle 1955
Malle 15-Six avant 1955 – Malle 15-Six après 1955
 
Mai 1955 : le moteur des 11B et 11BL évolue en « 11D » (mai 1955 / juillet 1957), d'importantes modifications internes le rendent à la fois plus puissant (60 ch), plus économe et plus fiable. Ce moteur servira de base à ceux de la famille des DS et même sans évolutions marquantes à celui de l'ID 19.
 
Citroën Traction 11 D moteur
Publicité pour le moteur D
 
Août 1955 : fin de la production de la berline 15-Six D après 41 926 exemplaires et 50 602 15-Six au total. 
 
fin 1955 : La naissance de la Citroën DS condamne la Traction Avant
 
Juillet 1956 : fin de la production de la 15-Six H après 3077 exemplaires fabriqués.
 
Citroën Traction 15-Six H 1955
la dernière 15-Six H
 
25 Juillet 1957 : Après 620 455 exemplaires de la 11 produits et 759 111 Traction au total, la Traction Avant tire sa révérence, la dernière fabriquée est une 11 familiale.
 
Citroen Traction 11 B bleue 1957 
Traction 11 BL de 1957, une des dernières Traction Avant
 
Citroën Traction 11 B Familiale 25 juillet 1957 Citroen Traction 11 dernière 1957 avec DS
la dernière Traction Avant : une 11 familiale - Ironie du sort : la dernière Traction qui sort de l’usine croise une DS !
 
Récapitulatif technique :
 
Modèle
Date
CV
Cylindrée
Puissance
Vitesse
Longueur
  • 7
05/1934-06/1941          
7A 05/1934-06/1934 7 1303 32 95 4,45
7B 06/1934-10/1934 9 1529 35 100 4,45
7C 10/1934-02/1939 9 1628 36 100 4,45
7C éco 02/1939-06/1941 9 1628 36 100 4,45
7S 06/1934-11/1934 11 1911 46 110 4,45
  • 11
11/1934-07/1957          
11AL 11/1934-02/1937 11 1911 46 110 4,45
11BL 02/1937-02/1939 11 1911 46 110 4,45
11BL perfo 02/1939-1952
1953
1954-05/1955
11 1911 56
57
59
120 4,45
4,38
4,38
11BL D 05/1955-07/1957 11 1911 60 125 4,38
11AM   11        
11A 11/1934-02/1937 11 1911 46 105 4,65
11A longue 1938/1937 11 1911 46 105 4,85
11B 02/1937-02/1939 11 1911 46 105 4,65
11B longue 1938 11 1911 46 105 4,85
11B perfo 02/1939-1952
1953
1954-05/1955
11 1911 56
57
59
115 4,65
4,63
4,63
11B perfo longue 02/1939-05/1955 11 1911 56 puis 59 115 4,85
11B D 05/1955-07/1957 11 1911 60 120 4,63
11B D longue 05/1955-07/1957 11 1911 60 120 4,85
  • 15-Six
06/1938-07/1956          
15-Six G 06/1938-06/1947 16 2867 77 130 4,76
15-Six G longue 1939/1940 16 2867 77 130 4,96
15-Six D 06/1947-08/1955 16 2867 77 130 4,76
15-Six D longue 1954/1955 16 2867 77 130 4,96
15-Six H 04/1954-07/1956 16 2867 77 130 4,76
  • 22
           
22 1935 22 3822 100 140 4,80
22 longue 1935 22 3822 100 140 5,00
 
Récapitulatif production :
 
Modèle 1934 1935 1936 1937 1938 1939 1940 1941 1945 1946 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957 Nb ex.
7A
7B
7C
7C éco
04-06
06-10
12


02
02



06
6000
10000
65000
7925
7S
11AL
11BL
11BL perfo
11BLD
06-11
11

02
02


02
02



05
05




07
1500
75400

230000
17600
11AM x 315
11A
11B
11Com
11B perfo
11Com perfo
11B D
11Com D
11 02
02
02

02
02
02
02



05
05
05
05





07
07
38700

1700
175000
6000
29000
1500
15-6G
15-6D
15-6H
06 06
06


04

08


07
2666
41926
3077
22V8 10 20

Évolution des jantes d’origine :

 Citroen Traction jantes Stop 1934-1936 Citroen Traction jantes Stop à 5 trous 1936-1938 Citroen Traction jantes Pilote jaunes 11BL 1938-1947 Citroen Traction jantes Pilote rouges 11B 1938-1947 Citroen Traction jantes Pilote paille 15-Six 1938-1947
Jantes STOP de 1934 à mai 1936 – Jantes à 5 trous de mai 1936 à janvier 1938 - Jantes Pilote jaunes sur 7 et 11 BL de janvier 1938 à mai 1946 – Jantes Pilote rouges sur 11 B de janvier 1938 à mai 1946 – Jantes Pilote paille sur 15-Six de 1938 à l’automne 1947

Citroen Traction jantes BM pleines 1946 Citroen Traction jantes BM gros enjoliveur Citroen Traction jantes Lambert-Nivelles 1950 Citroen Traction jantes 4 fentes Citroen Traction jantes BM couleur carrosserie 1954-1957
Jantes BM pleines avec petit enjoliveur de mai 1946 à fin 1949 – Jantes BM ivoire pleines avec gros enjoliveur de fin 1949 à mai 1952 – Jantes Lambert-Nivelles montées en avril/mai 1950 pendant la grève de Michelin - Jantes BM ivoire à 4 fentes de mai 1952 à octobre 1954 – Jantes BM à 4 fentes assorties à la couleur de la caisse avec enjoliveur central gris perle d’octobre 1954 à 1957

Évolution de la malle arrière d’origine :

Citroen Traction malle borgne Citroen Traction malle plate avec plaque à gauche Citroen Traction malle bombée 1952
Malle borgne avec plaque centrale de 1934 à octobre 1935 – Malle ouvrante plate avec plaque à gauche d’octobre 1935 à juillet 1952 – Malle bombée de juillet 1952 à 1957

Évolution du capot :

Citroen Traction capot 2 auvents 1934 à 1936 Citroen Traction capot 1 auvent 1936 à 1946 Citroen Traction capot à fentes 1946
capot à ouvrants et 2 trappes d’auvent de 1934 à juin 1936 – capot à ouvrants inversés et une seule trappe d’auvent de juin 1936 à mai 1946 - capot à fentes depuis 1938 sur la 15-Six, de mai 1946 à 1957 sur la 11

Évolution des pare-chocs :
 
Citroen Traction klaxon pare-chocs Citroen Traction pare-chocs en moustache 1934-1950 Citroen Traction pare-chocs droit nervuré 1950 Citroen Traction pare-chocs droit 1950-1957
pare-chocs en “moustache” sans butées de 1934 à mai 1946 - pare-chocs en “moustache” avec butées de mai 1946 à avril 1952 (juin 1950 pour la 15-Six) – pare-chocs droit nervuré sur la 15-Six de juin 1950 à 1955 - pare-chocs droit sur la 11 d’avril 1952 à 1957
 
Évolution des klaxons :
 
Citroen Traction klaxon pare-chocs Citroen Traction klaxon ailes Citroen Traction klaxon BV 
klaxons sur le pare-chocs d’avril à octobre 1934 – klaxons dans les ailes d’octobre 1934 à juin 1937 – klaxons sur la boîte de vitesse de juin 1937 à 1957
 
Cotes 2017
 
On ne parle pas de prix quand il s’agit de voitures de collection mais ces autos ont une cote officielle qui n’est pas indécente. Bien sûr leur valeur dépend de l’état de la voiture et des travaux éventuels de restauration et cette cotation correspond à un véhicule conforme à l’origine en très bon état de fonctionnement et de présentation.
 
Modèle
Années de production
Cote
7 A berline 1934 29 500 €
7 B berline 1934 27 500 €
7 C berline (direction à boîtier) 1934-1936 19 000 €
7 C berline 1936-1940 17 500 €
7 C coupé 1936-1938 90 000 €
7 C cabriolet 1936-1939 110 000 €
7 S berline (11 CV) 1934 35 000 €
7 S roadster 1934 125 000 €
11 AL / 11 BL berline légère 1936-1941 19 500 €
11 AL / 11 BL coupé 1935-1938 95 000 €
11 AL / 11 BL cabriolet 1935-1939 115 000 €
11 A / 11 B berline 1936-1940 22 000 €
11 A / 11 B limousine familiale 1936-1941 24 500 €
11 A / 11 B coupé 1936-1938 125 000 €
11 A / 11 B cabriolet 1935-1939 145 000 €
11 BL berline légère 1945-1952 13 500 €
11 BL berline légère avec malle 1952-1957 12 500 €
11 B berline normale 1946-1952 16 000 €
11 B berline normale avec malle 1952-1957 13 000 €
11 B familiale 1954-1957 16 000 €
11 C commerciale 1938-1940 22 500 €
11 C commerciale 1954-1957 13 500 €
15-Six G berline 1938-1947 48 000 €
15-Six G limousine familiale 1939-1940 55 000 €
15-Six D berline 1947-1952 38 000 €
15-Six berline avec malle 1947-1952 32 000 €
15-Six H berline 1954-1955 38 000 €
15-Six familiale 1954-1955 42 000 €
 
Textes issus principalement de Wikipedia et de “La Traction Universelle” , photos issues de nombreux sites et forums, cotes issues du livre “La Cote de l’automobile de collection” édition 2017 réalisée par LVA