dimanche 30 septembre 2012

Tourisme en Normandie : Cherbourg et la Cité de la Mer (visite du 02/09/2012)

CHERBOURG – OCTEVILLE

Cherbourg-Octeville résulte de la fusion des villes de Cherbourg et d'Octeville en 2000. Située à l’extrémité nord du Cotentin, protégée par la rade artificielle la plus grande au monde, entre la Hague et le Val de Saire, la cité a été au cours des siècles une place stratégique disputée entre Anglais et Français. Citée comme une des deux « clés du royaume » par Vauban, elle est devenue, par de colossaux travaux d’aménagement maritime, un port militaire de premier ordre, sous l’impulsion de Louis XVI et Napoléon 1er. Escale des prestigieux paquebots transatlantiques dans la première moitié du XXème siècle, Cherbourg a été l’objectif premier des troupes américaines lors du Débarquement de Normandie en 1944.

Peuplée d’environ 41 000 Cherbourgeois-Octevillais la première ville du département est un port militaire, halieutique, plaisancier et de passagers transmanche, handicapé par son isolement géographique pour être un grand port marchand, c'est un pôle de construction navale important, une ville ouvrière dans un arrière-pays rural. Construite au niveau de la mer, la ville s'est développée au pied de la montagne du Roule (point culminant de l’ancienne commune) et de la Fauconnière.

2012.09.03-023 port de plaisance
port de plaisance

À l’origine du port militaire, Napoléon 1er (1769-1821), qui visite la ville en 1811, « revient » à Cherbourg en 1840 lors du retour de ces cendres en France à bord de La Belle Poule avant de rejoindre les Invalides. Lortac (1884-1973), écrivain et pionnier français du dessin animé, le comédien Jean Marais (1913-1998), le cinéaste Jean-Charles Tacchella (né en 1925) sont nés à Cherbourg. Port transatlantique du XXème siècle, Cherbourg voit arriver les stars hollywoodiennes, tel Charlie Chaplin ; le port voit embarquer pas mal de personnalités connues, dont l’homme d’affaires Benjamin Guggenheim (1865-1912) pour son voyage fatal sur le Titanic. Le cinéma donne ensuite une autre notoriété durable à Cherbourg, du fait des images de Jacques Demy (1931-1990) et de la musique de Michel Legrand (né en 1932), pour Les Parapluies de Cherbourg en 1964. La Course à l'échalote de Claude Zidi en 1975, Les Routes du sud de Joseph Losey en 1978, avec Yves Montand, Le Rayon vert d’Éric Rohmer en 1986, Deux jours à tuer de Jean Becker en 2008, avec Albert Dupontel ont aussi été tournés à Cherbourg. Honoré de Balzac cite l'ingénieur Joseph Cachin, constructeur du port de Cherbourg, parmi les hommes de génie dans Le Curé de village et La Duchesse de Langeais. Cherbourg est également présente dans Le Réquisitionnaire.

Robert Lortac jean marais jean-charles tacchela
Lortac - Jean Marais – Jean-Charles Tacchella

La rade de Cherbourg est la plus grande rade artificielle du monde. Commencée en 1783, la digue centrale a été achevée en 1853 et pourvue de trois forts en 1860. Construite à 4 km de la côte, la digue du large mesure 3 640 m, avec une largeur moyenne de 100 m à sa base et 12 m à son sommet, et une hauteur de 27 m. L’ensemble des trois digues fait plus de 6 kilomètres.

2012.09.02-003 rade

L’ancienne gare maritime est le plus grand monument français d’Art déco. Construite par René Levavasseur à partir de 1928 et inaugurée en 1933 par le président Lebrun, elle s’étend sur 280 mètres et pouvait accueillir deux paquebots simultanément. Inscrite au titre de monument historique en 1989 et 2000, elle a été réaménagée pour devenir en 2002 un complexe océanographique, la Cité de la Mer qui propose des aquariums géants, une collection d’engins sous-marins, comme ceux de la Comex, le bathyscaphe Archimède, et le Redoutable, premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, construit à Cherbourg, entièrement visitable. Depuis son ouverture, la Cité de la Mer est la locomotive touristique du Nord-Cotentin.

La basilique Sainte-Trinité, commencée au XIème siècle à la demande de Guillaume le Conquérant, reste la seule église paroissiale de la ville jusqu’au XIXème siècle. Elle est agrandie et transformée de manière importante au XIIIème siècle, la nef est reconstruite, le chœur et le clocher relevés, après 1450. Après un saccage en janvier 1794, on lui adjoint un nouveau clocher carré de 26 mètres en 1828 et on la restaure dans le style néo-flamboyant en 1865. Inscrite aux monuments historiques depuis mars 1944, la Trinité possède un riche mobilier cultuel, dont un maître-autel de 1809, une chaire en bois sculptée de Pierre Fréret de 1767, un retable d’Armand Fréret  de 1814 et les grandes orgues de Cavaillé-Coll.

2012.09.02-035 église 2012.09.03-022 portail de l'église 2012.09.03-018 église
2012.09.03-015 église 2012.09.03-016 église  2012.09.03-021 fonts baptismaux dans l'église

La statue équestre de Napoléon 1er, monument emblématique de la ville, inscrit en août 2006 puis classé monument historique le 31 janvier 2008, se trouve face à la basilique, sur la place Napoléon. Elle représente l’Empereur contemplant la rade et le port militaire. Sur le socle, on peut lire un extrait du Mémorial de Sainte-Hélène, daté du 15 juillet 1816 : « J'avais résolu de renouveler à Cherbourg les merveilles de l’Égypte », c'est-à-dire une pyramide avec le fort central et un nouveau lac Moéris pour l’avant-port creusé dans le roc. La statue érigée en 1858, à l’occasion de la visite de Napoléon III, rappelle l’importance de l’Empereur dans l’expansion de Cherbourg.

2012.09.03-014 napoléon 2012.09.02-034 Napoléon

Le Fort du Roule se trouve sur la montagne du Roule. Ce point culminant de la ville (117 m) accueille en 1793 une redoute pour protéger la rade. En 1853, on bâtit le fort actuel. Lieu des derniers combats en 1940, il est renforcé par les Allemands en 1943 par une batterie située sur le flanc dominant la rade, au-dessous du fort. Au bout d’une route en lacet nommée « chemin des Résistants », le fort offre un panorama sur l’agglomération et la rade.

2012.09.03-029 montagne du Roule 2012.09.03-025 vue du fort du Roule 2012.09.03-028 vue du fort du Roule

Le parc Emmanuel-Liais d’un hectare est l’ancien jardin de la maison privée du maire de Cherbourg, naturaliste et astronome dessiné en 1881 et inauguré en 1885. Légué à la ville à sa mort, il est très arboré et dispose d’une tour d’observation, d’un plan d’eau contenant nénuphars et autres plantes aquatiques et de deux serres abritant des plantes rares, dont une collection riche de plantes d’Amérique du Sud ramenées de ses voyages et acclimatées par Liais. Il est labellisé « Jardin remarquable ».

2012.09.03-001 statue d'Emmanuel Liais 2012.09.03-003 parc Liais 2012.09.03-012 parc Liais 
2012.09.03-006 parc Liais 2012.09.03-007 parc Liais 2012.09.03-009 parc Liais

LA CITÉ DE LA MER

En haute saison (juillet-août) la cité ferme à 19h00, en basse saison (à partir de septembre) elle ferme à 18h00 mais bizarrement en septembre les tarifs sont encore ceux de la haute saison (18 € au lieu de 15,50 €) ! On a donc moins de temps pour visiter et on se fait jeter dehors !

La Cité de la Mer, ouverte en 2002 dans l’ancienne gare maritime, s’articule autour de 5 espaces : “La Grande galerie des engins et des hommes”, “Un monde à explorer, les fonds marins”, “Le sous-marin nucléaire Le Redoutable”, “l’attraction On a marché sous la mer” et “Titanic, retour à Cherbourg”.

La grande galerie des engins et des hommes :

Mis en scène dans la Nef d’Accueil de la Gare Maritime Transatlantique, une collection d’engins habités unique au monde  immerge le visiteur dans la grande épopée des océanautes qui sont descendus à des milliers de mètres dans les profondeurs avec ces ascenseurs des mers : le bathyscaphe Archimède descendu à – 9 545 mètres de profondeur le 25 juillet 1962, la bathysphère de Beebe et Barton, maquette en grandeur réelle de 1,45 m de diamètre, des sous-marins réels, sous forme de maquette, ou sous forme de représentation photographique : Globule, Nautile, Alvin, le Nautilus de Fulton, Total Sub, Cyana, Tourelle Galeazzi, Shinkai, Mir.

2012.09.02-009 le Nautile 2012.09.02-010 le Cyana 2012.09.02-011

Le sous-marin “Le Redoutable” :

Ce fleuron de la Marine Nationale, premier de la série des 6 sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE), a été lancé le 29 mars 1967 à Cherbourg par le Général de Gaulle.

Clou du musée et à l’origine de la Cité de la Mer, Le Redoutable est le plus grand sous-marin visitable au monde. La visite audio-guidée de 35 minutes nous emmène dans les entrailles de cet engin long de 128 mètres et d’un diamètre de 10,60 mètres de la salle des machines jusqu’aux couchettes en passant par le bloc opératoire ou le poste de commandement et son emblématique périscope.

2012.09.02-005 le Redoutable 2012.09.02-012 le Redoutable 2012.09.02-013 le Redoutable
2012.09.02-014 le Redoutable 2012.09.02-017 le Redoutable 2012.09.02-015 le Redoutable
2012.09.02-018 le Redoutable 2012.09.02-020 Stéphanie dans le Redoutable 2012.09.02-016 Stéphanie dans le Redoutable2012.09.02-021 le Redoutable 2012.09.02-023 le Redoutable 2012.09.02-024 Stéphanie au périscope

Un monde à explorer, les fonds marins :

Dans les abysses des fonds marins se cache un inconnu propice aux délires imaginaires de l’Homme. Des inventeurs  »risque-tout » et leurs engins improbables, surréalistes ou génialissimes ouvrent la voie de l’appréhension et de la compréhension de ce monde sous-marin qui occupe les 7/10 de la Terre. Seuls les engins technologiques les plus sophistiqués tels que les bathyscaphes ou les sous-marins peuvent accéder à ce monde sous-marin.

L’Aquarium Abyssal de Cherbourg, en forme de coupe de champagne de 11 mètres de haut, est le plus profond aquarium d’Europe et aussi un espace de vie haut en couleur. Derrière la vitre de 33 centimètres de cette colonne d’eau de mer de 350 000 litres d’eau, évoluent plus de 1000 poissons tropicaux, typiques de l’atoll tahitien. Le parcours de cet aquarium nous entraîne ensuite dans les profondeurs au pied de ce plateau corallien où l’atmosphère y est plus sombre et par conséquent, les poissons plus rares.

2012.09.02-025 aquarium 2012.09.02-027 aquarium 2012.09.02-028 aquarium 2012.09.02-029 aquarium 2012.09.02-030 méduses 2012.09.02-032 poulpe

On a marché sous la mer :

Depuis 2008, l’aventure virtuelle « On a marché sous la mer », nous embarque pour un voyage dans le monde des grandes profondeurs. Mais, pour pénétrer dans ce milieu des plus mystérieux, il va falloir suivre un stage de préparation et apprendre les gestes et les rudiments indispensables à la familiarisation des sens à la descente vers les profondeurs. Ensuite, à bord de l’Hadalys, une capsule d’exploration sous-marine et simulateur virtuel de dernière génération, le capitaine Glass, digne descendant du capitaine Nemo nous conduit au cœur des abysses tels qu’ils ont été découverts, il y a cinquante ans à peine par les premiers explorateurs. Là se dévoilent d’innombrables paysages aussi étranges que somptueux, un univers à l’obscurité toute singulière où vivent des espèces sous-marines extraordinaires mal connues à quelque 10 000 mètres de profondeur. On peut repartir avec la photo souvenir de cette épopée sous la mer vendue 5 €.

Titanic, retour à Cherbourg :

100 ans après l’escale mythique du Titanic à Cherbourg, La Cité de la Mer ouvre les portes d’un nouveau parcours d’exposition permanente sur 2500m² dédié à l’émigration et au Titanic et son escale à Cherbourg. Dans la majestueuse Salle des Bagages, grâce à des projections interactives, sont retracés le parcours de 50 millions d’émigrants et la rencontre des 281 passagers embarqués à Cherbourg le 10 avril 1912. En descendant le long de la coque du Titanic et en empruntant les coursives on peut aller à la rencontre des passagers de 1ère, 2ème et 3ème classe… Photos, reconstitutions, témoignages… sont là pour obtenir toutes les réponses aux questions que l’on se pose encore.

2012.09.02-026 Titanic

mercredi 26 septembre 2012

Séance du club des chiffres et des lettres du Havre du 26/09/2012

Barème chiffres :

  • Compte bon : 10, à 1 près : 8, à 2 près : 7, à 3 près : 6, à 4 ou 5 près : 5, à 6 ou 7 près : 4, à 8 ou 9 près : 3, de 10 à 20 près : 2, au-delà de 20 (opération et résultat inscrits) : 1, erreur ou rien : 0, compte bloqué ou infaisable : meilleure approche : 10

Temps de réflexion :

  • Lettres : 35 secondes de réflexion + 5 secondes d’écriture
  • Chiffres : 35 secondes de réflexion + 15 secondes d’écriture

Duplicate : 

  1. UTODIVAGIT
  2. 100-5-1-9-25-8 / 612
  3. RAQEVAMAME
  4. 6-100-5-5-6-7 / 232
  5. EWISAHESUS
  6. 2-2-3-100-50-3 / 700
  7. DAMUDETOCU
  8. 100-5-5-3-4-10 / 571
  9. ENARUMEDAT
  10. 7-2-9-25-5-6 / 647
  11. BINUFELESU
  12. 5-75-7-1-1-9 / 702
  13. ANANENESUV
  14. 10-5-10-100-75-9 / 203
  15. DEGEHERUBE
  16. 50-10-8-6-9-4 / 390
  17. ASIPECELEG
  18. 10-10-5-4-75-9 / 402
  19. SADEREGEME
  20. 6-2-50-8-7-2 / 205
  21. ALIPULIREN
  22. 5-1-25-75-4-7 / 826
  23. DUDEDUCONO
  24. 100-50-9-75-8-4 / 992
  25. LIAPNSROLC (10 lettres)
  26. 5-1-7-8-7-8 / 860 (préparé)
  27. SNAEAIGSRR (10 lettres)
  28. 5-75-2-100-6-1 / 813

Top à 254

Lionel : 242, Benoît : 231, Stéphanie : 227, Karine : 221, Philippe : 219, Stéphane : 218, Sylvie : 211, Didier : 209 

Encore dernier, il en faut bien un !

Solos de Lionel sur les tirages 4 et 14, solo de Philippe sur le tirage 11, solo de KARINE sur le tirage 24. duos de Lionel et Benoît sur le tirage 13, de Lionel et Sylvie sur le tirage 19, de Lionel et Didier sur le tirage 18, de Benoît et Stéphane sur le tirage 23. Personne ne trouve les tops des tirages 25, 26 et 27.

Pas de match par faute de temps, mais quelques tirages d’entraînement.

Tirages :

  1. RLUESIAANN (10 lettres)
  2. 1-3-1-5-3-6 / 790
  3. EENRSETGTA (10 lettres)
  4. 75-10-25-100-7-8 / 119
  5. AINNRTGPOV (10 lettres)
  6. 25-5-1-1-3-7 / 776

Duo de Lionel et Benoît sur le n°5.

Au tournoi de Béthune de dimanche dernier 23 septembre, après un étonnant duplicate de Didier quatrième à –5 du top, celui-ci finit 16ème du tournoi, Stéphanie 22ème et Sylvie 43ème. Lionel manqua de chance au tournoi de Ste-Jamme où il termine 14ème.

Prochains tournois à Albert le samedi 6 octobre pour Karine, Sylvie, Stéphanie et Didier.

jeudi 20 septembre 2012

Séance du club des chiffres et des lettres du Havre du 19/09/2012

Barème chiffres :

  • Compte bon : 10, à 1 près : 8, à 2 près : 7, à 3 près : 6, à 4 ou 5 près : 5, à 6 ou 7 près : 4, à 8 ou 9 près : 3, de 10 à 20 près : 2, au-delà de 20 (opération et résultat inscrits) : 1, erreur ou rien : 0, compte bloqué ou infaisable : meilleure approche : 10

Temps de réflexion :

  • Lettres : 35 secondes de réflexion + 5 secondes d’écriture
  • Chiffres : 35 secondes de réflexion + 15 secondes d’écriture

Duplicate : 

  1. ARATEPELIV
  2. 5-3-10-1-4-1 / 283
  3. RENODOSOSI
  4. 2-100-3-5-5-25 / 142
  5. IPEGOTULUN
  6. 2-4-25-2-5-4 / 332
  7. NAREPITURE
  8. 6-7-10-9-3-4 / 296
  9. ERUTIRONIR
  10. 1-7-25-2-4-9 / 618
  11. NISITAVIRU
  12. 1-6-5-75-100-9 / 628
  13. ERATIDOSUN
  14. 9-5-50-7-1-9 / 751
  15. MEQELANUGE
  16. 3-6-7-2-6-5 / 254
  17. EWAMENIFES
  18. 4-7-25-50-10-6 / 658
  19. ZUNASONUVO
  20. 25-6-100-9-3-7 / 205
  21. OQEFEZESUN
  22. 9-25-10-8-4-3 / 411
  23. LECAGISARE
  24. 9-7-4-3-2-1 / 845
  25. NDTEESIROI (10 lettres)
  26. 9-4-50-5-100-7 / 877
  27. NIAVENQISU (10 lettres)
  28. 9-25-100-1-10-5 / 887 (préparé)

Top à 261

Lionel : 249, Benoît : 245, Philippe : 236, Stéphanie : 235, Stéphane : 235, Karine : 222, Sylvie : 218, Didier : 217, Yvette : 143 

Sur le 1er tirage, solo de Didier qui aurait dû arrêter le jeu là ! Autre solo de Lionel sur le tirage 6. Duos de Lionel et Benoît sur le tirage 5, de Stéphanie et Benoît sur les tirages 11 et 25, de Lionel et Stéphane sur le tirage 18 et de Stéphane et Benoît sur les tirages 24 et 28. Personne ne trouve les tops des tirages 12 et 14.

Match :

  1. YCYLETOSUL
  2. 7-7-6-100-5-1 / 127
  3. FOTEXOCOCE
  4. 3-75-7-4-100-10 / 446
  5. THILEDOMES
  6. 9-7-5-2-25-3 / 158
  7. Duel l’un dans l’autre : Nom propre : Famille de gens de théâtre, chansons et plumes ; Nom commun : un rire inquiétant : QUANDROISE

Personne ne trouve le 1er tirage et Benoît trouve seul le duel. Benoît bat Lionel 6 à 3 !

Quelques définitions :

  • saturnidé : élément d'une famille de lépidoptères dont la saturnie (papillon nocturne aussi appelé paon de nuit)
  • fouëne : grand harpon
  • nivaquine : substance médicamenteuse destinée à permettre à l'organisme de mieux lutter contre le paludisme, en habituant cet organisme à la quinine
  • cytolyse : destruction d'éléments cellulaires sous l'action d'un agent chimique, physique ou biologique

saturnie
saturnie

samedi 15 septembre 2012

Tourisme en Normandie : Forges-les-Eaux (visite du 26/08/2012)

Situé dans la “boutonnière” du pays de Bray, Forges-les-Eaux est connu pour son casino, le plus proche de Paris après Enghien-les-Bains. Habitée par quelque 3500 Forgions, elle est aujourd'hui une station hydrominérale et un agréable lieu de repos qu'agrémentent des espaces verts bien entretenus. C’est l'unique station thermale de toute la région de Haute-Normandie.
La rue de la République et l'avenue des Sources mènent au centre thermal (à gauche) et au parc Montaient (à droite), où jaillit la Chevrette, source ferrugineuse, mis en valeur par les lacs de l'Andelle et de l'Epinay. Le bois de l'Epinay prolonge ce parc.

En 1631, Louis XIII buvait de l'eau de Forges. Une cure sur place lui fut cependant recommandée. Il arriva à Forges le 15 juin 1633, Anne d'Autriche et Richelieu le rejoignirent quelques jours plus tard.

Le Grand Casino : Au XIXe siècle, la vogue des bains de mer sur la côte d'Albâtre, si proche de Forges-les-Eaux, engendre la création du Casino : on édifia le tout premier établissement thermal qui proposait salles de bains, douches, buvettes... et le Couvent des Capucins céda sa place au Grand Casino. Il fut détruit en 1896 par un incendie. C'est en 1902 qu'un second casino fut inauguré. En 1952, Jacques Hébertot, homme de théâtre, sut redonné un souffle nouveau aux thermes et aux jeux. Une statue en bronze de Richelieu est visible dans le jardin du Grand casino.

2012.08.26-003 casino 2012.08.26-002 Richelieu
Le Grand Casino - Richelieu

Bois de l’Epinay : Au cours du 19ème siècle, le bois exploité sur le site a servi à alimenter jadis les forges de la commune. Ce bois où des sentiers écologiques avec des plantes très rares et un parcours sportif ont été aménagés, se trouve de ce fait, très apprécié.

Les étangs : Il existe 3 étangs artificiels qui ont été créés sur les deux rivières l’Epte et la Béthune et sont colonisés par de nombreux oiseaux (canards, oies, cygnes, poules d’eau,…). Très belle promenades.

2012.08.26-004 Stéphanie

Monument à Olivier et Raoul de Montalent : Raoul était Eminent compositeur de musique, né à Rouen en 1856, il tint les orgues à Forges dès l’âge de 15 ans. Olivier né à Roncherolles-en-Bray le 15 septembre 1890 était un aviateur qui obtient son brevet de pilote le 24 mai 1911 et trouva la mort le 24 août 1913 à Rouen dans la course Paris-Deauville sur un hydravion biplan Bréguet U1 soudainement pris par une bourrasque et qui fait une chute de 250 mètres.

2012.08.26-005 Stéphanie

La Porte de Gisors : Elle provient de l’Ancien couvent des Carmélites de Gisors fondé en 1631. Celui-ci fut détruit pendant la seconde guerre mondiale, seule restait la porte qui fut achetée par Jacques Hébertot, propriétaire du Casino. Elle a été reconstruite entre 1952 et 1955.

2012.08.26-001 porte de Gisors

Église : L’actuelle église est dédiée à St Eloi, patron des orfèvres et des forgerons, elle fut construite de 1876 à 1878.

2012.08.26-006 église 2012.08.26-007 vitraux dans l'église

Le Parc Mondory : L’hôtel de ville se trouve aujourd’hui dans un immeuble construit dans la seconde moitié du XIXème siècle sur la Place du Marché ou Place Brévière. Celui-ci occupe l’emplacement de la maison Le Vaillant où Louis XIII, Anne d’Autriche et Richelieu séjournèrent en 1633.

2012.08.26-008 Stéphanie 2012.08.26-009 jardin de la mairie