mardi 19 septembre 2017

Voitures anciennes : 24ème bourse d’échanges et rassemblement de voitures anciennes à Mézidon-Canon (14) le 17/09/2017

Il est toujours intéressant de se rendre à des manifestations automobiles (ou autres d’ailleurs !) que l’on ne connaît pas encore, même si inévitablement on y revoit les mêmes véhicules et les mêmes exposants. C’était donc l’occasion d’aller visiter la bourse d’échanges et le rassemblement d’automobiles anciennes à Mézidon-Canon, dans le Calvados. Mais quand on arrive à peine après 15 heures, on peut s’attendre à ce que tout le monde soit encore là et nous avons été fort déçus de voir que non seulement la plupart des voitures étaient parties (on en avait même déjà croisé quatre sur la route), mais aussi que beaucoup d’exposants pliaient déjà bagage !

C’est vrai qu’aucun horaire n’était indiqué sur l’affiche !

20170917 Mézidon-Canon

Dans le parc ombragé devant le château du Breuil, de nombreux véhicules devaient être présents le matin, heureusement il en restait encore un peu l’après-midi !

2017.09.17-018 quelques voitures devant le château

Parmi les autos plus ou moins anciennes, j’ai retenu cette petite quinzaine :

2017.09.17-001 Buick 2017.09.17-003 Buick
Buick

2017.09.17-002 Studebaker Avanti 2017.09.17-004 Citroën Rosalie 1933
Studebaker Avanti – Citroën Rosalie

2017.09.17-005 Peugeot 402 2017.09.17-006 Berkeley 1960
Peugeot 402 – Berkeley 60 1960

2017.09.17-008 Renault Juvaquatre 2017.09.17-009 Citroën Traction Avant
Renault Juvaquatre – la plus ancienne des quelques Tractions Avant exposées

2017.09.17-010 Peugeot 203 et Triumph 2017.09.17-012 Jaguar
Triumph - Jaguar

2017.09.17-011 Mercedes 170 2017.09.17-013 Mercedes 190
Mercedes 170 – Mercedes 190

2017.09.17-015 Citroën AC4 2017.09.17-016 Citroën DS cabriolet
Citroën AC4 – Citroën DS cabriolet

2017.09.17-017 Peugeot 203 2017.09.17-014 camion Citroën
Peugeot 203 pick-up et berline – Camion Citroën


dimanche 17 septembre 2017

Cerfs-volants : Festival des Falaises à Saint-Jouin-Bruneval les 20 et 21 mai 217 et le 6ème Festival de cerfs-volants de Bénouville les 16 et 17 septembre 2017

Les 20 et 21 mai 2017 l’Association « Fécamp : Atout Vent » participait au Festival des Falaises à Saint-Jouin-Bruneval, près du Havre :

2017.05.21-001 éléphant 2017.05.21-003 Barbapapa
un éléphant – des Barbapapa

2017.05.21-004 2017.05.21-005
des pingouins – formes au vent

2017.05.21-006 2017.05.21-007
épouvantails et oies – des poissons

 2017.05.21-009 2017.05.21-010
une boule – Atout Vent

2017.05.21-008 papillon 2017.05.21-011 grenouille
un papillon – une grenouille

2017.05.21-012 signes du zodiaque 2017.05.21-013 crocodile
les signes du zodiaque – un crocodile

Les 24 et 25 juin 2017 l’association « Fécamp : Atout Vent », avec le soutien de la municipalité fécampoise, organisait les 17èmes Rencontres Conviviales de cerfs-volistes de Fécamp.

Les 16 et 17 septembre 2017, la même association organisait le 6ème Festival de cerfs-volants de Bénouville, près d’Étretat (76) :

20170916 festival de cerfs-volants de Bénouville

Après les tempêtes du début de la semaine, le vent ne soufflait plus assez, en tout cas pas de façon assez régulière pour faire évoluer certains cerfs-volants…

2017.09.16-001 2017.09.16-005
un squelette – une roue de 4,50 mètre qui pèse 6,9 kg

2017.09.16-003 2017.09.16-004
au sol, figures à vendre…

2017.09.16-007 2017.09.16-008
les jardins du vent : poissons volants – Pac-Man et ses fantômes

2017.09.16-009 2017.09.16-010
des perroquets bien alignés – des cœurs en l’air

2017.09.16-011 2017.09.16-012
des Barbapapa – épouvantails

Les 23 et 24 septembre 2017 aurait dû se dérouler le Championnat de France pilotable à Manneville-la-Goupil (76), mais cet évènement est ANNULÉ !

Les 30 septembre et 1er octobre 2017 auront lieu les conviviales de cerfs-volants à Bosc-le-Hard (76).

jeudi 14 septembre 2017

Tourisme en Alsace : la ville de Strasbourg (67) (visite du 22/08/2017) 2/2) : la ville ancienne

Strasbourg, chef-lieu du département du Bas-Rhin (67), est une importante cité moderne, traversée par l’Ill, dotée d’un port fluvial animé et d’une université réputée. C’est aussi une riche ville d’art construite autour de sa célèbre cathédrale.

Habitée par 276.000 Strasbourgeois, la cité est la septième ville la plus peuplée de France. Son centre ville, situé sur la Grande Île, est entièrement inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO depuis 1988 et comprend notamment la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg et le quartier de la Petite France.

Gutenberg séjourna à Strasbourg de 1434 à 1448 et Goethe y fit des études en 1770.

Depuis 1949 Strasbourg est la “capitale de l’Europe” où siège le “Conseil de l’Europe”.

Voir : Strasbourg 1/2) la cathédrale Notre-Dame

LA CITÉ ANCIENNE

Elle s'étend autour de la cathédrale, sur l'île formée par les deux bras de l'Ill.

La Place de la Cathédrale se trouve devant la cathédrale et sur le côté Nord. À l'angle de la rue Mercière, la pharmacie du Cerf de 1268 serait la plus ancienne pharmacie de France avant qu’elle ne ferme en 2000.

2017.08.22-035 cathédrale 2017.08.22-033 ancienne pharmacie du Cerf
la cathédrale - ancienne pharmacie du Cerf

A gauche de la cathédrale, la maison Kammerzell de 1589, restaurée en 1954, décorée de fresques, est un joyau de la sculpture sur bois. Seule sa porte date de 1467. Elle est occupée par un restaurant.

2017.08.22-034 maison Kammerzel 2017.08.22-036 maison Kammerzel
2017.08.22-037 porte de la maison Kammerzel

Le Palais Rohan s’élève sur la Place du Château. C'est le cardinal Armand de Rohan-Soubise, prince-évêque de Strasbourg en 1704, qui fit construire ce palais. Mais le plus célèbre des Rohan devait être le fastueux Louis, coadjuteur, à 26 ans, de son oncle Constantin. Construit au 18ème siècle sur les plans de Robert de Cotte, premier architecte du Roi, il présente, au fond de la cour d'honneur, une belle façade classique avec fronton central. Le long de la terrasse bordant l'Ill, il déploie une majestueuse façade, de pur style classique, ornée, sur le corps central, de colonnes corinthiennes.

2017.08.22-038 palais Rohan 2017.08.22-105 façade du palais Rohan

La Place du Marche-aux-Cochons-de-Lait est bordée de maisons anciennes dont la plus intéressante est une maison du 16ème siècle, à galeries de bois.

2017.08.22-040 maison ancienne Place du Marché-aux-Cochons-de-Lait

Dans la rue du Vieux-Marché-aux-Poissons se trouve l'Ancienne Douane, édifice reconstruit en 1965, qui était primitivement l'entrepôt de commerce fluvial de la ville. Elle abrite des expositions temporaires.

2017.08.22-041 ancienne douane

Le Pont du Corbeau est l'ancien pont des Supplices d'où l'on plongeait dans la rivière, jusqu'à ce que mort s'ensuive, les infanticides et les parricides enfermés dans des sacs cousus ; pour les fautes moins graves, les condamnés étaient placés dans des cages de fer et trempés à l'endroit où montaient les eaux usées de la Boucherie.

La Cour du Corbeau est une cour pittoresque qui remonte au 14ème siècle. A droite, on voit un puits de 1560. Dans la maison, hostellerie célèbre au 16ème siècle, résidèrent quelques clients de marque : Turenne, le roi Jean-Casimir de Pologne, Frédéric II, l'empereur Joseph II…

2017.08.22-043 cour du Corbeau 2017.08.22-045 cour du Corbeau
2017.08.22-044 puits

Sur le Quai St-Nicolas on y remarque de belles maisons anciennes dont trois ont été transformées en musée (musée alsacien). Pasteur habita au n° 18. L’église Saint-Nicolas date du 15ème siècle, Albert Schweitzer y fut prédicateur de 1899 à 1913

2017.08.22-047 musée alsacien 2017.08.22-048 maison ancienne
musée alsacien – maison de Pasteur

2017.08.22-049 église St-Nicolas
église Saint-Nicolas

L’Église St-Thomas du 15ème siècle, à cinq nefs a été reconstruite à la fin du 12ème siècle et est devenue cathédrale luthérienne en 1529. Elle est célèbre par son mausolée du maréchal de Saxe, l'une des œuvres maîtresses de Pigalle, du 18ème siècle. Maurice de Saxe fut inhumé en 1777. La France en larmes, tenant le maréchal par la main, s'efforce d'écarter la Mort qui soulève le couvercle du tombeau. La Force, symbolisée par Hercule, s'abandonne à sa douleur, tandis que l'Amour pleure, éteignant son flambeau. A gauche, un lion (la Hollande), un léopard l'Angleterre), un aigle (l'Autriche) sont rejetés vaincus sur des drapeaux froissés. Dans une petite chapelle se trouve le tombeau de l'évêque Adeloch (12ème). Les Orgues de Silbermann datent du 18ème siècle.

2017.08.22-055 église Saint-Thomas 2017.08.22-056 orgue de Silbermann dans l'église Saint-Thomas
église Saint-Thomas – orgues de Silbermann

2017.08.22-057 mausolée du maréchal de Saxe dans l'église Saint-Thomas
mausolée du Maréchal de Saxe

Le Pont St-Martin offre une vue plaisante sur le Bain-aux-Plantes. La rivière se divise à cet endroit en quatre bras.

2017.08.22-060 l'Ill 2017.08.22-063 l'Ill

La Petite France est un des coins les plus curieux et les mieux conservés du vieux Strasbourg, avec ses maisons qui se reflètent dans l'eau du canal. C'était autrefois le quartier des pêcheurs, des tanneurs, des meuniers.

2017.08.22-064 la petite France 2017.08.22-066 la petite France
2017.08.22-067 la petite France
 2017.08.22-073 la petite France

La rue du Bain-aux-Plantes a été pendant des siècles le quartier de la corporation des tanneurs. Elle est bordée de vieilles maisons de la Renaissance alsacienne (16ème et 17ème siècles) à encorbellements, pans de bois, galeries et pignons. On peut remarquer: la maison des tanneurs de 1572, au bord du canal. A l'angle de la rue du Fossé-des-Tanneurs et de la rue des Cheveux extraordinairement étroite, d’autres maison anciennes.

2017.08.22-068 la maison des tanneurs 2017.08.22-069 Stéphanie dans la rue des Cheveux
Maison des Tanneurs – rue des Cheveux

2017.08.22-071 maison ancienne
maison ancienne

Les Ponts Couverts sont une enfilade de trois ponts enjambant les bras de l'Ill, gardés chacun par une tour carrée et massive, reste des anciens remparts du 14ème siècle. Ces trois tours étaient autrefois reliées par des ponts de bois couverts. La quatrième, la tour du Bourreau, au bout du quai Turckheim, faisait également partie de l'enceinte fortifiée de la cité.

2017.08.22-075 les Ponts Couverts 2017.08.22-078 les Ponts Couverts
2017.08.22-079 les Ponts Couverts 2017.08.22-080 les Ponts Couverts

Barrage Vauban : De la terrasse panoramique (table d'orientation, longue-vue) aménagée sur toute la longueur du pont-casemate, dit « barrage Vauban » (reste de l'enceinte de Vauban), qui barre entièrement le cours de l'Ill, on découvre un saisissant panorama sur les Ponts Couverts et leurs quatre tours au premier plan, le quartier de la Petite France et ses canaux, en arrière, la cathédrale à droite.

2017.08.22-072 barrage Vauban
barrage Vauban

2017.08.22-087 panorama du barrage Vauban 2017.08.22-084 panorama du barrage Vauban
2017.08.22-082 panorama du barrage Vauban 2017.08.22-088 panorama du barrage Vauban
2017.08.22-077 panorama du barrage Vauban

La Grand’Rue est bordée de maisons du 16ème au 18ème siècle.

2017.08.22-092 maison ancienne 2017.08.22-093 maison ancienne
2017.08.22-094 maison ancienne

Sur la Place Gutenberg s’élève l’hôtel de la Chambre de Commerce, belle construction de la Renaissance et la statue de Gutenberg, œuvre de David d’Angers.

2017.08.22-097 hôtel de la chambre de commerce 2017.08.22-096 statue de Gutenberg
hôtel de la Chambre de Commerce – statue de Gutenberg

Voir également : Strasbourg : 1/2) :la cathédrale Notre-Dame